Meilleur accès aux soins de santé mentale: plus de remboursements pour une plus grande diversité de services.

L'Essentiel/ décembre 16, 2020/ Divers, L'Essentiel à la maison, L'Essentiel en entreprise, NLP and Psychology, PNL et Psychologie/ 0 comments

Quand le toit de votre maison présente une fuite vous la faites réparer tout de suite car vous savez que si vous ne faites rien la fuite ne va qu’empirer. La charpente finira par pourrir et s’écrouler sur un sol qui aura aussi été endommagé. Cette petite fuite peut mener, à terme, à l’écroulement complet de la maison.

La santé mentale c’est votre toit, quand une difficulté se présente et qu’on n’en fait rien elle s’installe, s’accumule à d’autres difficultés ou s’empire jusqu’à peut-être s’écrouler complètement (dépression, suicide, burnout, etc.) mais cette santé coute cher et est très peu remboursée par les mutuelles.

J’ai la ferme conviction qu’il faut plus de prévention et d’écoute, un accès mieux remboursés à une plus grande diversité de services liés au bien-être et à la santé mentale, comme les psychologues, mais pas que, j’inclus les métiers moins considérés comme les coachs (formés et certifiés), les praticiens RMT, etc. car ils sont tous complémentaires.

Dans l’ombre de cette pandémie un nombre croissant de personnes plongent dans une détresse psychologique. La  population doit faire face aux décès, à la maladie chronique, à sa fragilité autant physique que psychologique mais aussi à la perte d’emploi de manière plus intense ou instable qu’avant poussant la population vers les comportements extrêmes comme le suicide. Il est nécessaire de faire en sorte que tous aient accès aux soins de santé mentale alors que de moins en moins le peuvent. Solutionner « les fuites » au fur et à mesure coûtera moins cher que de « reconstruire toute la maison ».

On sait que la santé mentale et la santé physique vont de pair, que l’une influence étroitement l’autre, alors pourquoi fait-on si peu pour la prévention? Pourquoi s’acharne t’on a juste bricoler un peu après l’écroulement ?

Pour ma part j’ai eu la chance de pouvoir me permettre d’être bien suivie après toute une série d’accidents de la vie. Ma reconversion dans les services de bien-être vient de là, apporter aux autres ce dont j’ai bénéficié.  Mais j’en connais beaucoup trop qui ne peuvent se permettre l’aide dont ils ont besoin. Je mets donc un système en place permettant d’aider les clients ayant plus de mal à se payer mes services. Cela reste insuffisant car c’est en fonction de mes petits moyens en tant qu’indépendante. En même temps, j’estime que je devrais être payée justement pour mon travail et que ces personnes devraient être aidées par « le système » plutôt qu’à coup de réductions ou de gratuité offerte par les travailleurs. 


Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire.
Prenez soin de vous.

Je vous invite à voter pour mon post si vous êtes d’accord avec mes propos:

https://www.mawallonie.be/posts/54142-meilleur-acces-aux-soins-de-sante-mentale-plus-de-remboursements-pour-une-plus-grande-diversite-de-services
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*