Le burn-out parental lié à l’individualisme occidental

L'Essentiel/ mars 23, 2021/ burn-out, burn-out, L'Essentiel à la maison, NLP and Psychology, PNL et Psychologie/ 0 comments

L’épuisement parental est universel. La souffrance liée au stress dans le rôle de parent fait l’objet de plus en plus d’attention ces dernières années. Certaines régions du monde sont-elles davantage touchées par le phénomène? Oui, les pays occidentaux, plus individualistes. Et la Belgique fait partie du top trois. C’est le constat des chercheuses Isabelle Roskam et Moïra Mikolajczak. Elles ont coordonné une étude à travers le monde. Résultat ? La culture d’un pays joue un rôle prépondérant dans le burn-out parental.

Un niveau de stress élevé dans la famille peut conduire à l’épuisement des parents, quelle que soit la région du monde dans laquelle ils se trouvent. Avec de graves conséquences pour eux mais aussi pour leurs enfants. Isabelle Roskam et Moïra Mikolajczak, chercheuses au sein de l’Institut de recherche en psychologie (IPSY) étudient le phénomène depuis plusieurs années. Elles ont initié et dirigé une étude internationale menée par des centaines de chercheur·euses issus de 42 pays et visant à examiner la prévalence du burn-out parental. Les résultats publiés dans Affective Science sont surprenants. « La prévalence varie beaucoup d’une culture et d’un pays à l’autre », explique Isabelle Roskam. « On aurait pu émettre l’hypothèse qu’elle allait être la même un peu partout mais que les raisons pour lesquelles on s’épuise allaient être différentes ». Ce n’est pas le cas.

pour lire la suite: https://uclouvain.be/fr/sciencetoday/actualites/le-burn-out-parental-lie-a-l-individualisme-occidental.html?utm_source=facebook&utm_medium=post&utm_campaign=rechdtd

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*